Radio-Canada Alimentation
ICI TÉLÉ vendredi 16 h 17 h HA

10 astuces pour bien manger à petit prix

Photo 
Maude Chauvin
Par 
L'équipe Savourer

C’est pas juste une impression… ces derniers mois, le coût des aliments a réellement grimpé. Et notre budget lui… a très certainement fondu! Voici quelques trucs pas compliqués pour aller plus loin avec nos sous… pour réussir à bien manger, malgré tout. 

1. Improvisez avec les touski

Transformez vos petits restants qui dorment dans le frigo en repas appétissants. Un surplus de poulet ou de riz cuit, des légumes flétris ou des fines herbes fatiguées… donnez-leur une deuxième chance avant qu’ils ne se rendent (par eux-mêmes) à la poubelle. Une fois par semaine, préparez un repas touski fait avec «tout ce qui reste». Jumelez vos trouvailles avec quelques bases du garde-manger. Vous aurez un souper vite fait, bien fait, qui ne vous aura rien coûté. Sauce pour les pâtes, sauté asiatique, soupe-repas, quesadilla, wrap, salade-repas… c’est fou tout ce qu’on peut faire avec de l’inspiration!

2. Mangez un peu moins de viande

Voilà une excellente façon de réduire le coût de sa facture d’épicerie. Et en plus, c’est bon pour notre santé et celle de la planète! Sans nécessairement devenir complètement végétarien, vous ferez de jolies économies en intégrant un ou deux repas sans viande par semaine. Par exemple, dans un pâté chinois, vous pouvez remplacer une partie du boeuf haché par des lentilles. Chili, cari, sauce à spaghetti… une foule de recettes s’adaptent facilement pour devenir végé… ou presque végé!

3. Aidez à prévenir le gaspillage

Plusieurs marchands liquident leurs surplus à prix très réduits pour éviter de les jeter. Ces produits sont encore très bons, mais puisqu’ils approchent de leur date de péremption, ils sont vendus à rabais. Il faut s’assurer de les consommer rapidement ou les congeler immédiatement en arrivant à la maison. Consultez l’application FoodHero pour voir les offres de votre épicerie de quartier. Il n’est pas rare d’y trouver des réductions de 50%, voire 70%! Une belle façon de réduire le gaspillage alimentaire tout en économisant, à condition de vous procurer des produits que vous auriez achetés de toute façon, bien entendu! 

4. Récupérez 

Transformez les fruits un peu poqués en une compote de fruits. Les restes de pain sec en chapelure, en croûtons ou en dessert. Les épluchures de légumes en chips colorées ou en bouillon maison. Les bananes trop mûres en muffins ou en pain sucré. Non seulement vous éviterez de gaspiller ces précieux ingrédients, mais vous économiserez en cuisinant vous-même ce que vous aviez l’habitude d’acheter. 

5. Suivez les saisons

Pendant les récoltes, les fruits et légumes d’ici sont vendus à petits prix… et sont pas mal plus goûteux que ceux qu’on importe le reste de l’année. Profitez de cette abondance pour faire des réserves. Remplissez votre congélateur ou encore, organisez-vous un party de conserves maison. Regroupez quelques amis, et partagez votre production! Hors saison, tournez-vous vers les fruits et légumes surgelés qui sont tout aussi nutritifs et pas mal plus économiques que les produits importés. Dans une soupe, une sauce à spaghetti ou un mijoté, souvent, on n’y voit que du feu!

6. Misez sur les aliments résistants

Certains aliments sont faits plus forts que d’autres! Pensez aux choux et aux légumes-racines qui restent beaux des semaines au frigo, alors que les laitues en barquette, elles, commencent à flétrir à peine revenues du supermarché. Vous pouvez aussi troquer les laitues en barquette pour une pomme de laitue romaine que vous laverez vous-même juste avant de la manger. Elle se conservera plus longtemps et vous coûtera moins cher également.

7. Soyez curieux…

Plusieurs peuples dans le monde ont développé des recettes super économiques. Empruntez les recettes traditionnelles de ces différentes cultures qui se nourrissent de cette façon, souvent par nécessité. Par exemple, les pâtes de cari indiennes ultra-goûteuses rehausseront merveilleusement vos plats végé et les condiments asiatiques comme les sauces aux huîtres ou de poisson réveilleront vos soupes et sautés vide-frigo. N’hésitez pas à faire un tour dans des marchés ethniques pour dénicher des condiments savoureux et vraiment pas dispendieux. 

8. …et flexible!

Vous avez oublié d’acheter un ingrédient pour votre recette? Avant de courir à l’épicerie, voyez si vous ne pouvez pas le substituer par un ingrédient que vous avez déjà à la maison. Si vous achetez un ingrédient pour une seule recette et que vous ne savez pas comment l’apprêter autrement, il risque de rapidement se retrouver au fond du frigo. Voilà une dépense dont vous auriez pu vous passer…

9. Voyez grand

Lorsque vous planifiez ce que vous mangerez pendant la semaine, essayez de choisir des repas qui ont des ingrédients en commun, afin de les acheter en plus grande quantité. Et vous n’avez pas besoin de manger la même chose plusieurs soirs d’affilée! Par exemple, vous pouvez profiter d’un rabais sur le poulet pour le cuisiner à l’asiatique un soir et à la mexicaine le surlendemain. Zéro redondant! 

10. Jardinez 

Que vous ayez un grand potager ou quelques bacs sur votre balcon, vous épargnerez en faisant pousser vous-même vos aliments. Si vous ne pouvez planter qu’une seule chose faute d’espace, optez pour des fines herbes! Elles sont assez faciles à maintenir en vie. Une petite barquette de basilic vendue en épicerie coûte un peu plus de 2$. Pour quelques sous de plus, vous pouvez vous procurer un beau plant qui vous donnera beaucoup plus de feuilles, plus longtemps.

Il y a aussi plein d’autres façons d’économiser ailleurs et de libérer des sous pour l’épicerie:  négocier un nouveau forfait de cellulaire, adhérer à une carte de points ou de récompenses, acheter usagé ou réparer plutôt que d’acheter du neuf… Ce sont de petits gestes qui vous permettront de sauver de bons montants au bout d’une année… que vous pourrez réinvestir dans votre santé, en garnissant votre panier d’aliments frais et peu transformés.