5 choses que vous ne savez peut-être pas sur les pommes

PHOTO 
DAPHNÉ CARON ET NICOLAS GAUTHIER
Par 
L'équipe Savourer

Vous allez aux pommes chaque année et vous croyez qu’elles n’ont plus de secret pour vous? Voici cinq faits qui, nous le croyons, vous en apprendront un peu plus sur le fruit préféré des Québécois! 😉

1. Les pommes doivent être conservées au réfrigérateur. Si vous les laissez à température ambiante, elles vont ramollir dix fois plus vite! C’est joli un beau bol de pommes sur le comptoir de la cuisine, mais si elles ne s’envolent pas le jour même ou le lendemain, elles deviendront rapidement molles et pâteuses, à mille lieues des pommes que vous avez croquées au verger. Avant de cueillir 50 lb de pommes, assurez-vous d’avoir assez d’espace pour les entreposer au froid une fois rendu à la maison! Sinon, retroussez-vous les manches et cuisinez-les!

2. Certaines variétés de pommes ne brunissent pas une fois coupées. Vous évitez de mettre des pommes dans vos salades et sandwichs de peur qu’elles deviennent brunes? Il est vrai que la plupart des pommes sont sensibles à l’oxydation, mais saviez-vous que certaines variétés brunissent très lentement, voire pas du tout? La championne, c’est la cortland. La ginger gold et la honeycrisp la suivent de près, c’est plutôt long avant que leur chair ne change de couleur une fois coupées. Profitez-en!

3. Les pommes ne réagissent pas toutes de la même façon à la cuisson. La cortland est la meilleure pomme pour faire des tartes ou des pommes farcies. Comme elle garde sa forme à la cuisson, vous aurez de belles tartes avec des gros morceaux de pommes. Pour faire des compotes, utilisez la mcIntosh ou la paulared, qui, contrairement à la cortland, auront tendance à se défaire facilement à la cuisson.

4. La pomme verte Granny Smith ne pousse pas dans nos vergers québécois. Même si on la retrouve à l’année en épicerie, la granny smith ne provient jamais de chez nous. Pour manger local et encourager nos producteurs d’ici, mieux vaut privilégier d’autres variétés. Il y a en a tellement, profitez-en pour en essayer des nouvelles!

5. Certaines pommes du Québec sont disponibles toute l’année en épicerie. La mcIntosh, la spartan, l’empire et la cortland sont disponibles même l’hiver dans nos épiceries. Elles sont stockées en atmosphère contrôlée pour qu’elles demeurent croquantes pendant plusieurs mois. Alors à l’épicerie, portez attention aux étiquettes pour choisir des pommes d’ici toute l’année. C’est pas compliqué et tellement mieux pour l’environnement et pour l’économie de notre belle province. Des pommes de la Nouvelle-Zélande ou du Chili… non merci!

À la recherche d’inspirations pour cuisiner vos récoltes? C’est par ici!