L’achat d’une mijoteuse 

Photo 
Daphné Caron et Nicolas Gauthier

Elle est devenue pas mal incontournable dans une cuisine. Pourtant, j’ai plusieurs amies déçues de leur mijoteuse, parce qu’elle est soit trop petite, soit pas assez puissante ou sans mode réchaud. Elles ont fini par la délaisser et se privent maintenant de ce précieux allié.

Alors, voici mes conseils pratiques pour bien choisir votre première (ou votre deuxième!) mijoteuse et vous assurer de l’aimer longtemps, longtemps.

  • Toutes les nouvelles mijoteuses sur le marché ont maintenant la fonction Low et High pour régler l’intensité de la cuisson, mais elles n’ont pas toutes le mode réchaud automatique qui s’active dès que la cuisson est terminée. Vous pouvez partir travailler en sachant qu’un repas chaud vous attendra à votre retour. Et pas de danger d’intoxication, parce que les aliments restent chauds jusqu’à votre retour du boulot, mais sans surcuire.
  • Je teste toutes mes recettes avec une mijoteuse d’une capacité de 6 litres. C’est un format familial parfait, et juste assez grand pour avoir un peu de surplus (on aime ça, faire des réserves!). Je ne vous recommande donc pas les plus petits formats, qui vous limiteraient inutilement.
  • Pour avoir testé plusieurs formes, la forme ovale est celle qui donne la cuisson la plus uniforme, en plus d’être parfaite pour les coupes de viandes allongées.

Toutes les mijoteuses que j’ai analysées vont au lave-vaisselle. En plus d’avoir fait tout le travail (ou presque), pas besoin de la récurer, le lave-vaisselle peut s’en charger. Si c’est pas le summum de l’efficacité, ça!

RecetteS à la mijoteuse