Radio-Canada Alimentation
ICI TÉLÉ vendredi 16 h 17 h HA

Avez-vous vraiment faim?

Par 
Geneviève O'Gleman
Photo 
Maude Chauvin

Pendant le confinement, vous avez l’impression de grignoter tout le temps? Le frigo est continuellement dans votre champ de vision et il vous appelle par votre petit nom?

Avant d’ouvrir la porte du frigo pour une énième fois de la journée, essayez de déterminer s’il s’agit cette fois-ci d’une vraie ou d’une fausse faim.

Avez-vous une sensation de creux dans l’estomac? Des gargouillis? Si oui, il y a de bonnes chances que ce soit une vraie faim. Votre corps a des besoins à combler, il lui faut du carburant. Qu’avez-vous envie de manger? Du chaud? Du froid? Du sucré? Du salé? Du mou? Du croquant? Du frais? Du réconfortant? Essayez de combler votre faim avant que celle-ci ne soit si pressante qu’elle vous pousse à attraper la première chose qui vous tombe sous la main. Si vous avez envie de chaud, de réconfortant et de sucré, un muffin maison légèrement réchauffé au micro-ondes avec un thé vous satisfera plus que des crudités. Mais si vous avez envie de croquant, de salé et de frais, là, ça y est, c’est le moment de vous préparer une assiette avec des crudités, du fromage et quelques craquelins. Et s’il s’agit bel et bien d’une vraie faim, la collation fera disparaître l’envie de manger.

Si vous ressentez plutôt une envie diffuse de manger, une tentation qui ne se résume pas à un gargouillis ou une sensation que vous arrivez à localiser au niveau de l’estomac, c’est probablement une fausse faim. Si c’est le cas, pensez à ce qui vous habite, à votre état d’esprit du moment. Vous ressentez de l’ennui? Un appel-vidéo avec votre meilleure amie vous satisfera plus qu’un biscuit au chocolat. Du stress? Un bon bain, ou du moins quelques respirations profondes ou quelques poses de yoga seront plus efficaces qu’une barre de chocolat. De la fatigue ou de la frustration? C’est le temps d’une pause. Allez prendre l’air, c’est de ça que votre corps a besoin!

Prenez le temps de mettre le doigt sur ce que vous ressentez et tentez d’y remédier avec une solution qui ne se mange pas. Parce que si vous mangez par ennui, après avoir mangé, l’ennui n’aura pas disparu.

En apprenant à distinguer la vraie faim et la fausse faim, vous réaliserez peu à peu que vous n’avez pas tout le temps besoin de manger et ce sera plus facile de résister à l’envie d’ouvrir le frigo par dépit!