Une deuxième vie pour les retailles de légumes

Photo 
Maude Chauvin

Manger tous ses légumes c’est bien, mais manger TOUT de ses légumes c’est encore mieux!

Sans vraiment le réaliser, on n’utilise pas toujours les légumes à leur plein potentiel. Jetez un coup d’œil à votre bac de compost et vous verrez sûrement ce que je veux dire. Par habitude, ou par manque d’inspiration, on laisse de côté des parties tout à fait comestibles comme les fanes de radis, les tiges de brocoli et le cœur ou les feuilles du céleri. Pourtant, les retailles de légumes ont beaucoup plus à nous apporter que de simplement nourrir le compost!

Pour éviter de les gaspiller, j’ai pris l’habitude de les congeler. J’accumule ainsi les retailles jusqu’à ce que mon contenant soit plein et que j’aie le temps de les cuisiner.

J’ai deux contenants différents dans mon congélateur. Un pour les retailles «comestibles»: pieds de brocoli, fanes de carottes ou de radis, feuilles de céleri, laitue un peu flétrie, radis ratatinés… ces petits restes que personne ne veut manger serviront à faire un potage. Je les ferai mijoter avec un bouillon et quelques assaisonnements avant de les passer au mélangeur électrique (blender). Zéro compliqué et zéro déchet.

Mon deuxième contenant accueille les retailles «non comestibles»: pelures d’oignon et d’ail, tiges et queues de tomates, cœurs de poivrons, partie coriace des asperges, queue des aubergines… qui serviront à faire un bon bouillon de légumes. Je transvide mon contenant dans un grand chaudron, je couvre d’eau, je laisse mijoter à feu doux environ deux heures, j’assaisonne à mon goût et je filtre en passant le bouillon au travers un tamis ou une passoire recouverte d’un linge à vaisselle propre. Super simple et savoureux et parfait pour préparer une soupe, faire gonfler un couscous ou cuire du riz.

Et la beauté dans tout ça, c’est que ce potage et ce bouillon sont pratiquement gratuits puisqu’ils ont été essentiellement préparés à partir d’ingrédients que l’on s’apprêtait à jeter. Qui a dit que manger sainement coûtait cher?