Recevoir une personne allergique sans stress

Par 
L'équipe Savourer
Photo 
Maude Chauvin

C’est votre tour de recevoir cette année et l’idée de cuisiner pour votre neveu allergique aux noix et aux œufs vous angoisse? Vous ne savez pas par où commencer? Voici quelques conseils pour que tous puissent festoyer en toute sécurité.

Établissez votre menu

Si vous le pouvez, privilégiez un repas à l’assiette plutôt qu’un buffet où les invités se servent eux-mêmes. Les risques de contamination seront plus faibles et vous pourrez mieux contrôler la situation. Et si les allergies le permettent, tentez de trouver un menu qui convient à tous plutôt que de faire plusieurs plats différents. Les risques d’erreurs seront diminués si tout le monde mange la même chose.

Visez la simplicité

Choisissez des ingrédients frais, peu transformés et des recettes contenant peu d’ingrédients. Les aliments contenant de longues listes d’ingrédients imprononçables peuvent cacher des allergènes difficiles à repérer pour les non-initiés. Cuisinez vous-mêmes les vinaigrettes, sauces, marinades et condiments plutôt que de les acheter.

Informez-vous

Demandez à la personne allergique ou à ses parents ce qu’elle peut manger et ce qu’elle doit éviter. Construisez ensuite un repas en fonction de ses allergies et validez votre plan à l’avance. Ce n’est pas le temps de lui faire une surprise pour l’impressionner. Il faut plutôt la rassurer. Elle saura vous préciser les pièges potentiels en fonction des recettes choisies, pointera les ingrédients problématiques et proposera des solutions. C’est votre alliée!

Assurez-vous de bien lire les listes d’ingrédients et renouvelez vos condiments. Un pot de moutarde peut avoir été en contact avec un couteau ayant tartiné du pain et cette contamination est invisible à l’œil nu. Pensez aussi à tous les petits accompagnements qui compléteront votre tablée des fêtes: pains, olives, grignotines, plateaux de fromages, noix, chocolats fins, petites tartinades, gelées et chutney.

En cuisine

Avant de commencer, lavez tout, tout, tout. Vos mains, vos comptoirs, vos linges de cuisine, vos ustensiles, vos planches et votre équipement pour cuisiner. Il faut repartir à zéro.

Lorsque vous cuisinez, conservez tous les emballages et toutes les étiquettes des ingrédients que vous avez utilisés, la personne allergique voudra peut-être les consulter.

Si vous n’avez pas été en mesure de concocter le même menu pour tous, commencez par cuisiner le plat de la personne allergique. Assurez-vous ensuite de le conserver dans des contenants hermétiques, à l’abri de tout contact avec les autres mets. Et à l’heure du repas, servez-la en premier. N’en faites pas tout un plat (jeu de mots!), ça peut être fait discrètement.

L’important, c’est que la personne allergique soit rassurée et qu’elle puisse passer un bon moment en sachant que vous avez pris sa situation au sérieux, sans monopoliser toute l’attention. Les autres invités n’ont pas besoin de tout savoir, ce sera entre vous. 😉

En collaboration avec Logo Allergies Québec