C’est la saison du crabe!

Photos 
Maude Chauvin

Chez moi, l’arrivée du printemps rime avec party de crabe! Lorsque la saison débute, je le cuisine dès que je peux.

C’est ma façon de lever mon chapeau à tous les pêcheurs de crabes qui doivent affronter les eaux du Saint-Laurent à partir du mois de mars. Comme la pêche commence dès que le fleuve est navigable, il n’est pas rare qu’ils doivent braver les dernières tempêtes de neige à bord de leur bateau pour ramener au rivage ce précieux crustacé. Une fois la saison lancée, chaque pêcheur a droit à un certain quota de crabes et, six à huit semaines de pêche plus tard, c’est déjà fini, ils amarrent le bateau et le tout reprend seulement au printemps prochain!

À la poissonnerie ou à l’épicerie, vous le trouverez déjà cuit. Crus, leur carapace est plutôt brunâtre ou rouille alors que cuite, elle devient rouge ou corail. Acheté cuit, il suffit de le réchauffer quelques minutes dans l’eau bouillante, à la vapeur ou sur le barbecue avant de le servir. Vous pouvez aussi le manger froid, c’est délicat et délicieux! C’est comme ça que je le préfère. Prévoyez deux ou trois sections de pattes par personne pour un repas et une section pour une entrée.

Leurs longues pattes articulées vous intimident? Armez-vous d’une bonne paire de ciseaux de cuisine robuste. Les ciseaux de bricolage, ça ne fonctionne pas, j’ai essayé! Séparez les pattes en segments en les pliant dans le sens contraire des articulations. Ensuite, coupez chaque segment sur la longueur à l’aide du ciseau. C’est plus facile si vous coupez le segment à deux endroits afin de le séparer complètement en deux. Vous accéderez directement à la chair. N’oubliez pas de fouiller du côté du corps, principalement la partie blanche où les pattes s’attachent. C’est une mine d’or de délicieuse chair.

Oui, c’est salissant. Oui, ça revole partout. Mais, quant à moi, ça fait partie du plaisir! Oubliez la petite robe cute et la précieuse nappe. Un beau tee-shirt et une pile de napkins feront l’affaire. C’est le genre de soirée décontractée que j’adore!

Côté accompagnement, ne vous cassez pas la tête: la vedette de la soirée, c’est le crabe. Une petite salade verte, du pain frais et un bon vin blanc, c’est tout ce que ça prend pour célébrer la saison du crabe comme il se doit.

Et si vous avez des restants, ou si vous avez fait exprès pour en acheter plus (je vous comprends tellement), servez-les dans une salade, en croquettes, dans une soupe ou dans des crêpes salées.

Bonne saison du crabe!

Et merci aux sympathiques pêcheurs de Baie-Trinité pour leur accueil. Chapeau, les gars!