Légumes découpés sur une planche en bois avec un coûteau du chef

La cuisine antigaspillage

Photo 
Maude Chauvin

On dit souvent que manger santé coûte cher, mais ce qui coûte encore plus cher, c’est le gaspillage! En plus, c’est tellement choquant de nourrir la poubelle…

Gaspiller, c’est un non-sens pour la planète… et pour notre portefeuille! En moyenne, chaque famille au Canada jette pour plus de 1000$ de nourriture par année. C’est épouvantable! Pensez à tout ce que vous pourriez faire avec ce joli petit montant…

Avant de jeter un aliment, arrêtez-vous et cherchez une façon de lui donner une deuxième vie. Même ce qui ne se mange pas vraiment, comme des os, des queues ou des cœurs de fruits, des tiges de tomates ou de fines herbes, des épluchures et des retailles, peut servir pour parfumer un bouillon et des infusions maison.

Légumes découpés sur une planche en bois avec un coûteau du chef

Tout ce qu’on cuisine plutôt que de le jeter devient un aliment «gratuit» qui nous fait épargner, puisqu’on n’a pas besoin d’acheter autant de nouveaux aliments si on va plus loin avec ceux qu’on a déjà!

Ça nous est tous déjà arrivé de jeter une baguette de pain devenue dure comme de la roche, des pommes ratatinées, une poire «poquée», des bananes toutes molles ou encore un brocoli qui commence à jaunir. L’idée n’est pas de se culpabiliser, mais bien de développer des trucs pour cuisiner tous ces aliments qui n’en ont plus pour bien longtemps. Pour vous aider, je vous ai préparé une série de trucs antigaspillage pour votre frigo. Un frigo bien organisé vous aidera à rescaper un maximum d’aliments.

Voici donc mes recettes antigaspillage préférées. Transformez vos restes de pain en croûtons maison ou en chapelure. Vous n’aurez plus besoin de dépenser pour acheter les versions du commerce, les vôtres seront bien meilleures! Vous pouvez aussi transformer votre vieux pain en dessert gourmand.

La prochaine fois que vous mangerez des épis de maïs, plutôt que de jeter les feuilles, donnez-leur une seconde vie en préparant ma trempette chaude dans une feuille de maïs.

Vous croyez qu’il n’y a rien à faire avec les feuilles de radis et les fanes de carottes? Minute, papillon! Vous pouvez préparer un couscous aux feuillages du jardin qui n’a rien d’un plan B, ou encore pour faire des réserves d’herbes salées, ma version antigaspillage de ce classique du Bas-Saint-Laurent.

Préparez cette trempette-repas avec tous les petits bouts de légumes oubliés dans le frigo. Ce sera leur heure de gloire!

Et profitez des belles fraises d’automne du Québec pour préparer cette infusion à partir des queues de fraises! Vous pourrez l’ajouter à vos salades de fruits, en faire de la limonade pour les enfants ou encore un petit cocktail du vendredi soir avec un gin québécois.

Tous ces aliments que vous aviez l’habitude de jeter deviendront de délicieux plats que votre famille vous redemandera. Vous réaliserez à quel point c’est gratifiant, et pas si compliqué, d’arrêter de gaspiller!