Une chaudrée comme dans le Maine SVP!

PHOTOS 
Catherine Gravel

À la fin de l’été, mon amie Catherine est revenue d’un road trip dans le Maine avec une commande spéciale pour moi: créer une clam chowder aussi bonne que celle qu’elle avait mangée là-bas. Eh boy, pas évident de relever ce défi! S’attaquer à une icône n’est jamais simple. Allô plancher glissant! Mais bon, j’aime beaucoup mon amie Catherine et elle était tellement enthousiaste en me faisant cette demande que je n’ai pas pu faire autrement que d’accepter!

Sur la côte est des États-Unis, chaque état semble avoir sa version de la chaudrée. Elle est habituellement composée de pommes de terre, d’oignons et de lait ou de crème… sans oublier les palourdes, bien sûr! Plusieurs l’accompagnent de petits craquelins secs qu’on peut jeter dans la chaudrée.

Mais, vous me connaissez, j’aime ça twister les classiques. Je n’ai donc pas pu m’empêcher d’ajouter de la pancetta et du maïs à ma chaudrée. J’ai aussi décidé d’utiliser des palourdes en conserve parce qu’elles sont disponibles à l’année et parce qu’elles coûtent moins cher que les palourdes fraîches en coquille.

Après avoir fait plusieurs tests, j’ai servi cette version à mon amie. «Mission accomplie», qu’elle m’a dit! Et quand elle en a réclamé un deuxième bol, j’ai su qu’elle ne disait pas ça juste pour me faire plaisir! En échange, je lui ai demandé de partager quelques photos de son voyage avec vous. Les voici!

MA RECETTE de clam chowder revisitée