Des agneaux bien élevés

Photos 
Daphné Caron et Nicolas Gauthier

À Laval, à peine à quelques kilomètres de chez moi, il y a une ferme d’élevage d’agneaux. Ça faisait un moment que j’avais envie de leur rendre visite… et, d’une chose à l’autre, le temps finissait toujours par me filer entre les doigts. Vous savez comment c’est!

Eh bien, j’ai finalement pris le temps. J’y suis enfin allée et j’ai rencontré Donald Beaulieu, qui élève depuis plus de 10 ans des agneaux avec sa conjointe Véronique Lefebvre. J’ai visité leur ferme Agneaux de Laval. J’ai jasé avec Daniel, il a répondu à toutes mes questions. Il m’a ouvert ses portes, comme il le fait généreusement avec tous les visiteurs. Il m’a expliqué qu’ils prennent grand soin de leurs agneaux et à quel point ils les aiment. C’est leur fierté. Ils les nourrissent de grains et de foin de qualité et ils les laissent grandir à leur rythme. Les agneaux vont dans les pâturages à l’extérieur, ils sont calmes, ils se laissent flatter. Je me suis gâtée!

On choisit de manger de la viande, ou pas. Et j’ai toujours respecté ce choix bien personnel. Je crois que, si nous choisissons de consommer de la viande, nous devons toutefois le faire en pensant au bien-être de l’animal et en respectant l’environnement. Voilà pourquoi j’ai décidé de visiter des fermes de plus en plus souvent afin de parler avec des producteurs. Pour en apprendre plus sur leurs façons de faire, sur leur philosophie, sur leurs méthodes d’élevage et leurs politiques environnementales. Ça compte pour moi.

Je crois que lorsqu’on sait d’où vient notre viande, comment elle a été produite, on la respecte davantage. On en mange moins, on la savoure plus, on ne la gaspille pas.

Alors sans hésiter, pour mes soupers en famille, c’est vers les agneaux de Daniel et Véronique que je me tournerai.