Le marché le plus apaisant que j’ai visité

Photos 
Geneviève O'Gleman

Lorsque je pense à un marché, je pense à un joli brouhaha, du bruit, des vendeurs à la criée, de l’agitation. J’aime cette énergie. C’est électrisant. Mais lors de mon voyage en Croatie, j’ai expérimenté un tout autre type de marché.

À Split, en bordure de la ville historique, il y a ce qu’on nomme le «Gradska tržnica stari pazar» (marché de la vieille ville) ou juste «Pazar» pour les intimes («marché», tout simplement). Accessible par la rue Hrvojeva tout près du port. Ouvert tous les jours dès l’aube, sauf le dimanche. C’est un marché à aire ouverte assez vaste et, pourtant, tout y est très relax.

Même si, par définition, un marché est un lieu sympathique qui crée des liens entre le producteur et le consommateur, celui-là fait partie des plus accueillants que j’ai visité. Et disons que j’en ai visité quelques-uns… 😉

C’est comme si les gens venaient autant pour acheter leurs légumes que pour faire le plein de chaleur humaine. Oubliez l’image sévère qu’on peut se faire des Croates. Les commerçants sont si souriants, impossible de rester de mauvaise humeur après quelques minutes à déambuler dans les allées.

Rien n’est particulièrement organisé. Les marchands déposent leurs produits sur une table, parfois de fortune. On sent que ce sont de tout petits producteurs. Il n’y a pas des tas de caisses de légumes. Chaque producteur vient vendre ses quelques têtes de laitue, quelques bouquets de bettes à carde et ses quelques dizaines de carottes; lorsqu’un d’eux n’en a plus, on se tourne vers l’autre.

Les gens se font la conversation et se laissent bercer par les rayons de soleil. On ne sent pas de pression. Un marché de rencontres, d’échanges où l’on sent le plaisir de se retrouver, beaucoup plus que le désir de faire de bonnes ventes. Ça fait du bien et je suis persuadée que dans un climat aussi agréable, les producteurs finissent par faire de très bonnes affaires!

Pendant un instant, j’ai eu envie de m’établir à Split vous venir me balader chaque jour dans ce marché. Ça vous arrive d’être si bien dans un endroit que vous voudriez y rester?