Un fruit mystère dégusté en Croatie

Photos 
Geneviève O'Gleman

Vous le savez, je goûte à tout. Et lors de mon voyage en Croatie, un petit fruit que je ne connaissais pas a piqué ma curiosité. Ce fruit, de couleur vive, allant du jaune au rouge, je ne l’avais jamais vu.

Une seule dame les vendait dans le vaste marché de Split. Cette dame, elle ne parlait que le croate. Pas un mot d’anglais ni de français. Elle me regardait gesticuler avec ses grands yeux. Je l’amusais, c’est clair. Elle a fini par comprendre que je désirais goûter.

Tout de ce fruit se mange. Pas de pelure à enlever. Sa simili carapace est en fait très tendre et son intérieur, crémeux. C’est un peu suret, mais pas beaucoup. C’est tout doux, légèrement parfumé, pas juteux. Je lui remets quelques kunas (la monnaie croate) pour lui en acheter une poignée et j’essaie de lui demander le nom. «The name?» Mon téléphone m’aide avec mon croate: «ime» (nom). Elle comprend et me répond: «maguina». Je note, je la remercie d’un «hvala» bien senti («merci», en croate). Elle me sourit sincèrement. J’adore ces rencontres chaleureuses malgré les barrières de langues.

Maguina, maguina… jamais entendu parlé de ce fruit. M. Google non plus… il ne me trouve rien qui puisse ressembler à ce fruit. Une recherche inversée à partir de l’image me dit que c’est une fraise. Euh… je ne crois pas. Je sais ce que c’est qu’une fraise, quand même!

Je fais finalement appel à mon geek de chum qui trouve le nom de la mystérieuse baie… ce sont des maginja… et c’est effectivement une variété de fraise locale qui pousse dans un arbre, l’arbrutus unedo aussi nommé l’arbousier… de son petit nom… «l’arbre à fraises»! Décidément, je ne connais rien aux fraises!

J’apprends aussi que c’est une baie bien populaire dans tous les pays des Balkans, dont la Croatie, et qu’on en fait de la marmelade et une sorte de brandy, nommé rakija.

Comprenez-vous maintenant pourquoi j’aime tant découvrir de nouveaux aliments? Je n’aurais jamais su tout ça, n’eût été ma curiosité bien placée!