Les edamames

Photo 
Maude Chauvin

On les aime pour leur contenu élevé en protéines et en fibres et leur texture plus ferme et moins farineuse que les autres légumineuses, comme le pois chiche ou le haricot blanc. Ces fèves de soya vertes sont cueillies avant maturité et ne sont pas séchées comme les autres légumineuses; c’est pourquoi elles restent croquantes. Les edamames se cuisinent rapidement et bonifient illico le contenu en protéines d’un repas.

On les trouve à l’épicerie, près des légumes surgelés. Elles sont vendues déjà écossées ou encore dans leur cosse.

On les conserve un an au congélateur ou jusqu’à la date de péremption indiquée sur l’emballage. Une fois cuites, on les conserve cinq jours au réfrigérateur.

On les cuisine écossées dans une salade, en sauté ou dans une soupe à l’asiatique, ou encore, on les sert tout simplement saupoudrés d’une pincée de sel et d’un filet d’huile de sésame. Pour un apéro digne d’un bistro japonais, on les fait cuire quelques minutes avec la cosse dans l’eau bouillante et on les saupoudre simplement de fleur de sel, ou on les fait sauter dans l’huile de sésame grillé avec un peu de gingembre et d’ail. On les sert avec la cosse, et on les mange avec les doigts en retirant les cosses avec les dents, car elles sont très coriaces. Une fois qu’on a commencé à en manger, difficile de s’arrêter!